Education Permanente

Actualité de l'intervention

15 mars 2018

Évolutions, pratiques, transmission, dirigé par Sandro De Gasparo

25 ans après « L’intervention du sociologue dans l’entreprise » (n° 113), Education permanente revient sur la question de l’intervention dans les organisations pour marquer un nouveau point d’étape afin de mieux saisir les héritages, les transformations et les émergences qui caractérisent ce champ de pratiques professionnelles. Il s’agit de situer une certaine tradition de l’intervention dans les milieux de travail, qui met en jeu une visée sociale et politique, avec un parti pris : relier le champ du savoir et le champ de l’action. L’intervention d’aujourd’hui est avant tout une question de posture. « Posture de recherche », « posture clinique » ou « inconfort intellectuel » renvoient à des dimensions différentes d’une modalité d’intervention qui cherche à se démarquer de celle de l’expert ou de l’ingénieur. La posture intervenante dit une certaine façon de produire des connaissances et d’innover à partir du réel, une manière d’accompagner les individus et les collectifs dans leur histoire, un attachement à l’activité comme énigme, radicale et inépuisable. Ces questions sont particulièrement actuelles, à un moment où les transformations du travail obligent à penser et à agir autrement. Ce numéro aborde aussi la question de l’enseignement et de la transmission de la posture d’intervention, qui passe par une expérience personnelle de la situation d’intervention, que l’enseignant peut mettre en œuvre en suivant différentes voies. Le dossier ouvre des perspectives pour penser l’avenir de l’intervention et renouveler la dimension politique de la posture intervenante.

Consulter le sommaire

Commander ce numéro